Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/Parcours/d/architecture/

/Parcours/d/architecture/

Menu
La résidence-atelier de l'architecte Louis Cazelles menacée de démolition.

La résidence-atelier de l'architecte Louis Cazelles menacée de démolition.

La résidence-atelier de l'architecte Louis Cazelles (1907-1984) est menacée de démolition.

Architecte toulousain, Louis Cazelles suivit ses études d'architecte à l'Ecole des Beaux-Arts de Toulouse, puis de Paris dans l'atelier de Georges Gromort. Parallèlement à ses études, il prit part à divers projets tels que l'hôpital suburbain de Purpan. Diplômé par le gouvernement en 1936, il fut membre des Architectes provinciaux, et enseigna tout au long de sa carrière.
Il accompagna le développement de l'enseignement secondaire après la seconde guerre mondiale par la construction de plusieurs lycées, notamment techniques (Lycée Guynemer du Busca, Toulouse).

Il construisit sa résidence au 146 Allées de Barcelone en 1950 au sein de laquelle il installa plus tard son agence. Dans cette réalisation, il tente d'inscrire les leçons du modernisme dans le vocabulaire esthétique méridional par l'emploi, notamment, de la brique et l'attachement au toit pentu. Si les lignes droites, et les volumes épurés sont dans l'esprit du style international, Louis Cazelles se plaît à brouiller les codes par la création de façades en redents, particulièrement présentes, et par la disposition au dessus des fenêtres en bandeau de brise-soleil filants aux angles arrondis.

Il y a, dans cette appropriation toute personnelle des préceptes corbuséens, un témoignage important de l'architecture des années 50 à Toulouse.  

Un immeuble de 20 appartements dépourvu d'intérêt plastique ou constructif doit prendre place sur la parcelle de cette maison sitôt sa démolition achevée. Un permis de démolition-construction a été accordé par la Mairie de Toulouse le 6 janvier 2017, l'affichage public ayant été installé le 6 avril.
Le recours engagé par les riverains auprès du service de l'urbanisme suffira-t-il à conduire à l'annulation du permis ?   

Une fois de plus, l'architecture du XXe siècle se trouve niée dans ses qualités et dans ses spécificités. La periode de l'immédiat apres-guerre demeure quant à elle particulièrement incomprise et méprisée.

Si la residence-atelier de Louis Cazelles a échappé au référencement du patrimoine du XXe siècle réalisé par la Drac il y a peu, il faut y voir moins une négation de son caractère remarquable qu'un oubli. Il n'est pas concevable que cette bâtisse disparaisse du paysage urbain de la ville de Toulouse. Elle doit demeurer comme un témoignage de l'activité d'un architecte Toulousain au cours du XXe siècle tout comme un repère dans notre mémoire commune.
 

 

 

Maison-atelier Cazelles, Toulouse, Parcours d'architecture, 2017
Maison-atelier Cazelles, Toulouse, Parcours d'architecture, 2017
Maison-atelier Cazelles, Toulouse, Parcours d'architecture, 2017
Maison-atelier Cazelles, Toulouse, Parcours d'architecture, 2017

Maison-atelier Cazelles, Toulouse, Parcours d'architecture, 2017